Merci de vous enregistrer sur le site avant de pouvoir vous abonner à une liste.
Pas encore de compte ? Enregistrez-vous

"Shamancore - La fusion". Interview de Teknoaidi

Plus d'informations
il y a 4 ans 6 mois - il y a 4 ans 6 mois #44194 par Noyau Rapide
Noyau Rapide a créé le sujet : "Shamancore - La fusion". Interview de Teknoaidi
J'ai traduit l'interview de Zutsuu/Teknoaidi (le noaidi est le chaman chez les Sami, peuple indigène du Nord de la Suède, de la Norvège, de la Finlande et de la Russie) postée dans la section anglophone. Je la trouvais vraiment intéressante et originale et je pense que ça peut en intéresser plus d'un ici. Je suis loin d'être bilingue, donc j'ai fait "ma" traduction subjective et pas super rigoureuse, mais je pense que l'essentiel est là. Bonne lecture.

"We have merged" - Shamancore
Shamancore - La fusion

Tuomas aka Zutsuu/Teknoaidi est un musicien et artiste hardcore speedcore finlandais. Il fait partie de la communauté underground Kovaydin.NET (pour Kovaydin Network, réseau Hardcore). Bien que le hardcore et le speedcore aient une réputation de musiques agressives, Tuomas apporte à la scène de nouvelles idées qui concernent la thérapie sonore, la conscience globale et la spiritualité. La musique chamanique peut aussi être extrême, et ces idées peuvent s'infiltrer dans les musiques actuelles afin de stimuler de nouveaux niveaux de conscience rarement expérimentés dans le cadre de notre réalité quotidienne. Cela provoque la catalyse de nouvelles idées et permet à de nouvelles énergies d'émerger. Tuomas nous parle de son projet et de ses influences, des rêves lucides et des mondes spirituels.

"Le Shamancore est juste un terme pour qualifier la musique que je fais, et les mots n'ont finalement pas d'importance. Je pense, avec tout le respect que l'on doit aux tribus indigènes, pouvoir dire que je pratique ma propre forme de chamanisme, mais pas que je suis un chaman. Il faut aussi noter qu'il existe des sages, sorciers, sorcières, prêtres vaudous et autres guérisseurs dans de nombreuses cultures, qui font à peu près la même chose ou quelque chose de très similaire, mais qui utilisent des termes propres à leur profession. Ce qui importe, c'est ce qui se passe.

Mes premiers contacts avec le hardcore datent de la fin des années 90, quand je vivais aux Pays-Bas avec ma famille. Ca m'est revenu plus tard en 2003 quand j'ai commencé à m'intéresser aux genres de musique électronique alternatifs, et je me suis souvenu de la mode Thunderdome que j'avais vécu à l'école, quand les gamins écoutaient cette musique et achetaient les produits dérivés. Le temps était venu, je recevais l'appel du "core", et en quelques années je me suis enfoncé dans le hardcore et tous ses sous-genres. J'étais attiré par cette énergie puissante et cette absence de limites ; la plupart des musiques sont limitées à une fourchette de BPM très restreinte. Au début de mon implication dans le hardcore, j'ai adopté certains des éléments identitaires du mouvement, mais ensuite j'ai délaissé le style pour m'intéresser de plus en plus à l'énergie et aux possibilités d'expérimentation illimitées.

Vers 2011 j'ai commencé à m'amuser avec l'idée d'allier la musique chamanique et la techno hardcore, et j'ai réalisé qu'elles avaient beaucoup en commun. Dans les deux styles, il y avait souvent un beat répétitif dépassant les 200 BPM. J'ai aussi commencé à combiner des éléments de folk et de world-music. Souvent, la musique contemporaine rapide des 40 dernières années a abordé des thèmes comme l'affrontement de nos démons intérieurs, ou les traumatismes dûs à l'oppression des gouvernements et des religions. Je pense que ce sont des sujets importants à traiter, mais je voulais proposer une alternative plus positive. J'ai donc commencé à faire du "Shamancore" à des fins de guérison.

Je pense que nos pensées et nos intentions affectent notre perception de notre environnement. Il y a beaucoup de recherches publiées à ce sujet, donc je ne m'étendrai pas là-dessus, mais je recommanderais personnellement la lecture du livre de David Wilcock "Investigations sur le champ de conscience unitaire", parce-qu'il compile les travaux de nombreux chercheurs. Les travaux de Rupert Sheldrake, ou encore tout ce qui concerne l'effet Maharishi méritent également qu'on s'y intéresse. L'un des principes du shamancore est de transmettre des pensées et des intentions positives. Cela peut se faire avec des samples ou simplement par les titres des morceaux par exemple. En tant qu'artiste, j'essaie de transmettre plus d'amour inconditionnel et moins d'ego. Concernant le son, j'essaie de mixer harmonieusement des sons électroniques et accoustiques sur des beats hardcore rapides. Les sons utilisés depuis des milliers d'années pour des séances de guérison, comme le chant diphonique, la guimbarde ou les bols chantants pour n'en citer que quelques uns, utilisent tous certaines fréquences qui ont des vertus thérapeutiques. J'aime utiliser ce genre de sons, sous forme de samples ou d'improvisations live quand c'est possible. Aujourd'hui, la recherche sur la stimulation électronique des ondes cérébrales (battements binauraux et sons isochrones) réalise à peu près la même chose, mais avec des machines. Il est intéressant de noter que le tempo élevé joue un role important dans le cas de sons isochrones, tout comme dans le hardcore-speedcore. A part ça j'improvise aussi beaucoup et je compose à l'intuition, quand je sens que ça sonne bien (synthés, effets etc).

J'utilise aussi des éléments moins harmonieux comme le bruit/noise et la distortion, mais je pense qu'il peuvent guérir aussi. Ils n'ont pas forcément les mêmes effets thérapeutiques que les sons harmonieux, mais ils aident différemment. Quand vous les écoutez en étant éveillé, ils vous aident à le rester et vous sentez une montée d'énergie et d'euphorie parcourir votre corps (pour ceux qui apprécient ce genre de sons bien sûr). Toute notre vie consiste à affronter les défis qui nous font face, et le bruit/noise est un défi spirituel que certains peuvent adorer et d'autres détester. Les défis sont faits pour être relevés car ils nous apprennent comment aller de l'avant. Je pense que le bruit/noise est de l'énergie pure, donc l'intention que l'on y met est très importante. Dans mes expériences de rêves lucides j'ai souvent été amené à entendre des bruits/noise dans ma tête avant d'entrer dans un rêve ou de démarrer une expérience de hors-corps (out-of-body experience). La plupart des gens qui s'essaient aux rêves lucides connaissent ça et beaucoup d'entre eux trouvent ça effrayant et désagréable, mais personnellement je vois plutôt le bruit/noise et la distortion comme un portail entre la réalité quotidienne et la réalité du rêve. C'est un peu comme un test pour voir si vous êtes prêts à accéder au niveau suivant. Maintenant j'adore ça, c'est mon "support de voyage". Les rêves ont des messages très importants à partager.

Les rêves montrent des choses diverses qui symbolisent certains aspects de nous-même, ou des choses qu'on traverse à ce moment là, et comment améliorer les choses. J'utilise le dictionnaire de rêves Dream Moods ( www.dreammoods.com/dreamdictionary ) presque tous les matins pour vérifier la signification de mes rêves. J'ai parfois aussi des contacts avec des guides spirituels quand je fais des rêves lucides. Ils me parlent de mon passé, de mon présent et de mon futur de façon symbolique (le monde des rêves existe à la fois dans le passé; le présent et le futur, le temps ne compte pas). Quelquefois ils m'aident à affronter des choses qui m'arrivent dans la réalité. Bien sûr il faut noter que les symboles ne sont pas les mêmes pour tout le monde, car les rêves sont des expériences très personnelles. Par exemple certaines personnes voient leurs guides spirituels comme des anges gardiens, ou juste comme de l'énergie pure. Moi je les vois comme des gens ordinaires.

Ce qui se passe dans nos esprits pendant les rêves et immédiatement après le réveil peut sembler complètement insensé et désordonné, mais il est bon d'écrire tout ça. J'ai parfois écrit des mots qui n'avaient aucun sens et qui prédisaient pourtant l'avenir. En relisant mes notes je me rend compte alors que je suis en contact avec une personne dont le nom avait été prédit, ou que je joue à un jeu dont j'avais prédit le titre, alors que ces mots n'avaient aucune signification particulière au moment où je les ai écrits. Tenir un journal de ses rêves permet également de comprendre et de se souvenir de ses rêves, et il devient alors plus facile d'affronter les creatures qui vous poursuivent dans les cauchemars, de leur faire un gros câlin et de chasser la peur.

Tout en restant underground, nos soirées sont annoncées très publiquement sur le net et nous accueillons tous ceux qui peuvent supporter notre musique. Notre but n'est pas de rester une petite communauté fermée. Mais quand les gens lisent les annonces de soirées ils pensent souvent que ce n'est pas leur truc parce-que les sons et les énergies sont trop intenses. Des soirées intuitives et sans compromis attirent un public intuitif. J'espère que les media pourront un jour parler des raves d'une manière plus constructive, comme ils le font pour les festivals rock où ils se concentrent sur la musique jouée au lieu de compter les arrestations pour usage de drogues illégales. La médiatisation, peu importe sous quelle forme, est bénéfique, du moment qu'elle est objective et qu'elle peut informer le grand public sur ce qui se passe vraiment dans les raves.

J'espère par-dessus tout inspirer d'autres personnes à suivre leur intuition et à faire comme moi ! Ca peut être tout et n'importe quoi. Récemment je me suis acheté un tambour traditionnel de chaman finlandais, j'en ai joué et j'ai expérimenté avec. Dans le futur, j'espère pouvoir amener davantage d'éléments accoustiques dans mes performances live, mais pour l'instant je cherche encore la meilleure façon de le faire. Ces performances pourraient aussi impliquer d'autres personnes, qui sait. On a prévu avec des amis d'investir les parcs et les forêts autour de Tampere cet été, avec tambours et 'noiseboxes' (des synthé maison fabriqués par mon pote Stak Etop sur le principe du circuit bending, et qui sortent des bruits étranges) !"

Source en anglais : sensanostra.com/we-have-merged-shamancore/
Dernière édition: il y a 4 ans 6 mois par Noyau Rapide.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 4 ans 5 mois #44243 par stereotommy
stereotommy a répondu au sujet : Re: "Shamancore - La fusion". Interview de Teknoaidi
sympa cet article !

Il est plus difficile de briser un préjugé qu'un atome !
Albert Einstein

Cette image est caché pour les invités.
Veuillez vous connecter ou vous enregistrer pour la consulter.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Temps de génération de la page : 0.126 secondes